Un nouveau « continent » de déchets a été découvert dans l'océan Atlantique Nord ! - Posts héritiers quotidiens

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/10/2013 à 20h46 par Fred.


UN NOUVEAU « CONTINENT » DE DÉCHETS A ÉTÉ DÉCOUVERT DANS L'OCÉAN ATLANTIQUE NORD !

Un nouveau « continent » de déchets a été découvert dans l'océan Atlantique Nord !

 

On la croyait spécifique au nord-est de l'océan Pacifique, la célèbre « grande plaque de déchets du Pacifique » a également son équivalent dans l'Atlantique Nord : un nouveau continent de déchets déjà plus grand que la France a été découvert !

En 1997, le capitaine Charles Moore, fondateur de l'Algalita Marine Research Foundation, découvrit la « grande plaque de déchets du Pacifique » (Great Pacific Garbage Patch), une zone océanique dans l'océan Pacifique qui, avec les courants marins, concentre les déchets que nous rejettons directement en mer mais surtout ceux issus de nos activités terrestres.

En 2007, de nouvelles observations avaient montré que cette zone s'accroissait constamment et atteignait déjà 3,43 millions de km², soit une surface plus importante qu'un géant comme l'Inde !

Or, des scientifiques viennent de révéler que cette « plaque » a son équivalent dans l'océan Atlantique !

 

 

D'une profondeur estimée à environ 10 mètres et d'une superficie équivalente à la France, la Belgique et la Grèce réunies, cette décharge flottante s'est formée à moins de 1000 kilomètres des côtes américaines. Elle est située à environ 930 km des côtes américaines, et son centre se trouve à la latitude d'Atlanta.

Cette immonde découverte est le fait de la Sea Education Association (SEA). « Beaucoup de personnes ont entendu parler de la grande plaque de déchets du Pacifique mais ce problème demeurait encore inconnu dans l'Atlantique » a déclaré Kara Lavender Law, un océanologue de la SEA.

Plus de 7000 étudiants encadrés par l'association américaine pendant 22 ans ont pu directement observer et collecter des déchets marins sur une zone située entre 22 et 38 degrés de latitude Nord.

Cette nouvelle alarmante a été révélée lors de la plus grande manifestation concernant les sciences océanographiques : l'American Geophysical Union's 2010 Ocean Sciences meeting qui s'est tenue à Portland, le 23 février 2010.

Et pourtant, cette « zone de concentration, correspondant à la mer des Sargasses, est déjà décrite en 1869 par Jules Vernes ! Elle concentrait alors ces algues brunes flottantes, dont elle tire son nom, et les débris naturels provenant du Mississippi. » précise François Galgani, responsable de projets environnementaux à l'IFREMER.

 

 

Un nouveau « continent » de déchets

Cette nouvelle « plaque de déchets » résulte de l'accumulation de déchets plastiques : bouteilles vides, bouchons, sacs... et des milliards de débris dont la masse unitaire n'excède pas un dixième de celle d'un trombone.

Dans certaines zones, les observateurs ont relevé jusqu'à 200 000 fragments de déchets par kilomètre ! Ils peuvent s'accumuler jusqu'à 20 mètres de profondeur comme en témoignent les vagues qui les ramènent à la surface.

La grande majorité de ces fragments est issue de déchets de consommation qui proviennent de décharges à ciel ouvert et qui ont été emportés par le vent, mais aussi de rejets via les fleuves et les navires en mer.

Guidés par les courants marins, ils s'accumulent ensuite formant des plaques de déchets océaniques. Ces observations confirment qu'il y a sans doute beaucoup d'autres accumulations.

En effet, « compte tenu des courants marins, deux autres zones réserveront probablement d'aussi désagréables surprises au cours des prochaines années, toutes deux au large de l'Amérique du Sud : l'une du côté Pacifique, au large du Chili et l'autre du côté Atlantique, au large de l'Argentine », a précisé l'Agence Science Presse.

Ces morceaux de plastique souillent durablement l'océan. L'Algalita Marine Research Foundation estime qu'ils ont infiltré tous les niveaux de la chaîne alimentaire des océans et entraînent la mort d'environ 100 000 mammifères marins et d'un million d'oiseaux de mer chaque année !

 

 

Ce « poison » nous affecte également puisque nous consommons des poissons qui ingèrent ces fragments de plastique.

Conséquence directe de notre surconsommation irresponsable, ces déchets plastiques empoisonnent insidieusement des espaces aussi immenses que les océans, le berceau de la vie sur Terre. Or, il est impossible de nettoyer les océans... Seule solution : freiner sérieusement notre consommation de plastique et opter pour des plastiques rapidement biodégradables.

 

Note

Le terme « continent » est bien sûr exagéré, il faut sans doute plus y voir une concentration importante de déchets, la plupart du temps microscopiques, qui flottent et convergent sur une large zone dont la forme et la localisation précises varient au gré des courants. Mais la superficie de cette zone est comparable à celle d'un continent.

 

Source : Huge Garbage Patch Found in Atlantic Too – National Geographic

 

Un article de Christophe Magdelaine, publié par wikistrike.com et relayé par SOS-planete

 

Un seul Homme qui dort est plus redoutable que mille qui se croient éveillés.
Unités carbone@associées

Il n'y a guère que les baleines qui veuillent encore libérer les colibris de Greenpeace !!!

Deviens colibri-lanceur d'alerte pour le Bien de TOUS LES VIVANTS
sans exception

 

 

Nano don d'encouragement de 5 euros - Adhésion annuelle membre actif (25 euros)

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

Auteur : Christophe Magdelaine

Source : www.wikistrike.com

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (17) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par ValerieG le 21/10/2013 à 11h21

On arrête de parler du problème et on trouve une solution?

Commentaire laissé par andre le 20/10/2013 à 16h43

Beaucoup de pays d'Amérique du sud utilisent certaines parties de plage comme dépotoir à ciel ouvert. Ces derniers devraient être aidés et éduqués sur cette façon de faire. J'ai visité quelques pays et lorsque tu sors des zones hôtelières c'est déguelasse ce que tu peux voir comme déchets.

Commentaire laissé par linda carrier le 18/10/2013 à 21h33

ca sert a rien d'accuser tout le monde ,nous sommes tous responsable, il existe des solutions pour dépolluer la planete mais il faut agir vite car c'est devenue insuportable de voir soufrir les animaux et la planete a cause de toute cette polution.

Commentaire laissé par jlucba le 18/10/2013 à 20h17

Les hommes politiques se préoccupent davantage de la compétitivité de leur pays basée sur la consommation. Cette surconsommation sans se soucier des effets secondaires risque de nous coûter très cher. La réaction des hommes politiques est trop lente . Il n'y a pas que l'amour qui rend aveugle ! Combien de catastrophe climatique faudra t-il pour que les gouvernements agissent en instance responsable ?

Commentaire laissé par Denis Papin le 18/10/2013 à 19h15

Le futur nouveau continent sera l'océan tout entier, vu à quelle vitesse on pourri tout je ne donne pas cher de la santé de nos enfants baigneurs, surfeurs, pêcheurs, etc...
Pour ma part, çà fait belle lurette que je ne mange plus de poisson.
Je vis en montagne à 2000 m d'altitude, en station de ski et ici, ce n'est pas mieux... 300.000 mégots de cigarettes sous un seul télésiège, quand on sait qu'un mégot pollue 1 mètre cube de neige(environ 500 à 700 litres d'eau), je vous laisse faire le calcul.
De l'eau pure, bientôt il n'y en aura plus même sur les montagnes les plus hautes et l'eau... c'est la vie.

Commentaire laissé par Jojo le 18/10/2013 à 14h19

1 solution existe pour permettre de nettoyer ce nouveau continent de plastique :

http://www.slate.fr/lien/70097/Boyan-Slat-barrages-flottants-nettoyer-oceans

Commentaire laissé par guyon olivier le 17/10/2013 à 16h31

bonjour , quelle honte nos enfants vont avoir du travail plus tard rien que pour ramasser tous les déchéts qui jonche les bords de route et les mers ,faisant trés souvent de la randonnée je vois fréquement des déchéts un peu partout et des personnes qui jette tous par leur fenétre de voiture

Commentaire laissé par Guillaume le 17/10/2013 à 12h25

Ca se savait déjà dans les milieux marins, la zone est interdite d'accès pour que ça ne se sache pas plus.

Commentaire laissé par stef le 17/10/2013 à 11h15

On a atteind un point de non retour !

Commentaire laissé par Audette le 17/10/2013 à 06h03

Il n'y a pas que la bétise humaine, vous rendez-vous compte du nombre de tempêtes, de cyclones, d'ouragans et de tsunamis qi emporte avec eux tout ce qui se trouve sur la plage et à proximité.

Commentaire laissé par Laurie le 17/10/2013 à 00h54

Il faut vite régler cela, envoyer des prisonniers à faire une bonne action, sauver notre planète, il suffit d'agir tout est possible. Ça prendra des années, mais il faut commencer maintenant.

Pauvre poissons, oiseaux et animaux qui subissent les actions stupides des humains. Ne jamais rien jeter ni par terre ni dans l'eau car avec mère nature on ne sait jamais ou ces objets dangereux et indécomposables pour la plupart se retrouverons.

Souvent je vois des gens imbéciles nombril jeter des déchets ou des cigarettes par terre, pensez donc à vos gestes parce que lorsque vous serez mort et enterrés à 85 ans, les autres qui viendront après subiront vos absurdités et vivrons probablement pas jusque là avec la planète qui se détruit à vu d'oeil.

Commentaire laissé par daniel wilson le 16/10/2013 à 20h41

je ne comprend pas pourquoi qqun dit que ca ne peut etre nettoyé. seulement envoyé un bateau-usine, ramassé toutes ces vidanges et les recycler( non pas les bruler pour produire d'autres pollutions) . Avec toute la technologie que nous possédons auj., c'est sur que ca peut etre fait et ca devrait etre payé en majorité par les etats-uniens qui produisent la majorité de ces vidanges. Je dis états-uniens comme habitants des etats-unis d'amérique et non américains, car ils ne sont pas les seuls à habiter l'Amérique, meme s'ils le pensent et que la planète leur appartient.

Commentaire laissé par Gascogne le 16/10/2013 à 19h51

Changeons notre façon d'achat. Revenons à des récipients consignés, préférons des objets solides en bois ou en fer plutôt qu'en plastique ou en alu probablement plus cher mais qui peuvent être réparés!

Commentaire laissé par Olivier le 15/10/2013 à 16h56

Même s'il y a pléthore de micro-déchets, ça vaudrait certainement la peine d'envoyer une mission permanente de bateaux de pêche avec des filets assez fins pour ramasser déjà le gros des déchets... et incinérer cela à bord, avec les précautions d'usage pour ne pas transformer cela en trop de pollution atmosphérique...

Commentaire laissé par Ant' le 15/10/2013 à 16h52

Je trouve sa degueulasse, c'est les animaux qui subissent la betise humaine .. J'ai honte d'etre comme tout ces gens qui jettent tout et n'importe quoi n'importe ou .

Commentaire laissé par Guillaume le 14/10/2013 à 10h54

Déchets
un grand pourcentage de monde maintenant s'en foute de tout, sauf d'eux même, le jour ou il sont malade il appel a l'aide,
c'est même personne se feront soigné autant de foies qu'il seront malade sans jamais penser, que se passe t-il autour de moi,
ceux encore parle toujours a la première personne JE SUIS,
quand il seront sur le bord de ne plus être il commencerons a être envahir par la peur,
il sera trop tard,
notre planète a besoin de nous

AIDONS NOTRE PLANETE

Commentaire laissé par rhodo747 le 10/10/2013 à 21h24

Ajouter un commentaire , alors que la responsabilité de l'homme est directement engage équivaux a signer le méfait !

Ayant dans les années 76 , dans les marais salant de Bouin ,libérée un Fou de Bassan pris dans les mailles d'un solide morceau de filet marin ,aidé de mon frère et protégé d'une paire de gant en cuir , nous pûment le libérer des ses entraves injustes !